Archives de l’auteur : egomet-admin

How to mark Mutiple Choices Questions in order to reduce guessing in the answers ?

The problem is quite simple. You should not mistake success rates for the marks you give to the students. A good mark is often defined by tradition to a precise number, for instance, in France, we consider that 10/20 is sufficient. In China, it’s 60/100. Each country has its own tradition. This is not the point. But you must consider the nature of the test. It’s quite obvious that getting a 50% success rate on a true or false test is an absolute disgrace, as it’s the score that you’d get through random answers.

 

Continuer la lecture

Un petit récapitulatif

J’ai ouvert ce blog il y a déjà quelques années à l’occasion de la publication de mon premier roman.

Puis je l’ai honteusement, scandaleusement, laissé en friche. Il se trouve que j’ai traversé une zone de turbulences professionnelles. Je vous passe les détails. Il suffit de vous dire que me voici maintenant au Cambodge comme volontaire de la DCC, pour travailler sur un important projet de New Generation Schools avec l’ONG KAPE (Kampuchean Action for Primary Education).

Je profite de ce changement d’air pour faire un peu le point et relancer le blog.

Continuer la lecture

Le dernier recours

Il n’y a pas de droit absolu, pas même le droit à la vie. Ce qui est absolu, c’est le devoir du policier de tenter les autres solutions avant de recourir à la violence. Il n’est certes pas légitime de tuer un homme et je ne milite pas pour le retour de la peine de mort. Mais mon droit à la vie tient à au moins deux conditions: que je respecte la vie des autres et que j’y tienne moi-même. Si je suis en train d’assassiner mon prochain, me tuer sera de la légitime défense et je n’aurai subi aucune injustice en mourant sous les balles d’un policier. J’aurai simplement récolté les conséquences de mes actes. Si je tiens des enfants en otage et que je menace leur vie, le policier aura même le devoir de m’abattre. C’est devenu pour lui une triste nécessité.

On espère n’avoir jamais à punir. Tant que ça reste bon enfant…

Continuer la lecture

Mon nouveau livre vient de sortir!

9782343039220r9782343039220vIl est publié par l’Harmattan.

C’est un recueil de trois nouvelles, intitulé Deux souliers superposés.

La première évoque un archéologue maladivement solitaire et sa recherche mystique dans de vieilles tombes puniques.
La seconde, sur un ton plus léger, vous dira ce qui arrive quand on barde sa maison de protections électroniques, pour protéger son bébé des erreurs de la nounou.
La troisième enfin raconte l’histoire d’une petite fille, qui au petit matin, découvre ses souliers dans une étrange position.

Vous pouvez le commander :

– sur le site de l’éditeur

– sur Amazon

– chez votre libraire habituel, pour qu’il soit au courant.

 

 

Scatologie et exotisme

J’ouvre encore une fois l’album souvenir. Voici un petit article que j’ai écrit pour Sanqualis, quand je dirigeais un centre d’alphabétisation à Djibouti.

 

Comment faire caca, voilà bien un sujet étonnant pour une formation pédagogique à destination des directeurs d’école.

Et pourtant, quand on en sait les raisons, ça ne donne pas envie de rire. Il y a quelque temps, USAID a lancé un programme assez important pour améliorer les conditions sanitaires dans les écoles djiboutiennes en construisant des toilettes. Personne n’avait imaginé que leur utilisation pût poser quelque difficulté que ce fût. Mais voilà, en effectuant une petite visite de contrôle, les organisateurs du programme ont constaté que ces toilettes toutes neuves étaient insalubres et donc sous-utilisées. Que s’est-il donc passé ?

Je vous le donne en mille.

Continuer la lecture

Comment se passer du redoublement (éventuellement)?

 

J’ai déjà évoqué dans d’autres articles le mauvais procès fait au redoublement depuis une quarantaine d’années. J’ai aussi rappelé les conditions à respecter si l’on veut qu’un redoublement se passe bien. Toutefois ce dispositif n’est pas sans défauts, il faut bien le reconnaître. Il est parfaitement légitime de chercher à le remplacer ou à le compléter par un dispositif meilleur. Évidemment, nous n’aurons progressé que si la nouvelle solution prend en compte correctement tous les objectifs du redoublement et présente au bilan moins d’effets secondaires, ce qui n’est pas le cas avec la politique actuelle des cycles, mais je n’y reviens pas.

On peut adresser plusieurs reproches légitimes au redoublement.

Continuer la lecture