Archives par étiquette : politesse

Rituals and routines will save your lessons

During Cambodian national anthem.

Rituals constitute a kind of discipline in advance, before the disturbance. They avoid a lot of violence and coercion. Their benefits are huge. I daresay that they are more important than the system of rules and punishments. People seldom behave in accordance to the law. We don’t even know the law, let’s be honest, although we are supposed to. We rather behave in accordance to customs and social habits. In fact, it is possible to influence the customs, by creating an official set of sayings and gestures to be done on a regular basis: rituals. At school, rituals do most of the job of keeping the students at work in a peaceful environement, the regulation is important to deal with the few remaining issues. Continuer la lecture

Work ethic and routines

Goodwill is only the first step to make an effective teacher. You also need to build up strong working habits.

 

When we conduct a training session for the young teachers, we emphasise big or generous ideas, such as constructivism or critical thinking. They sure are important considerations, and require serious explanations.

But when we follow up the teachers in the field, we find out that their difficulties depend much more on very basic work ethic and routines. I’m not questioning the goodwill of the Cambodian people. You’re not reluctant to perform the required tasks, unlike the French who go on strike for nothing. What many Cambodian teachers lack is habits.

Here are some common issues I’d like to discuss a little bit:

Continuer la lecture

De la dictée

Qui veut tuer son chien l’accuse de la rage. Mais pourquoi vouloir le tuer? L’histoire récente de l’école française est émaillée de procès iniques. La dictée est peut-être le plus décrié des exercices traditionnels. On n’a pas encore osé le supprimer tout à fait, tant sa pratique est ancrée dans l’imaginaire national, mais on l’a dénigrée, découragée, réduite à l’inefficacité. Elle est tolérée comme un lien symbolique entre les générations. Mais tout se passe comme si on ne la conservait que pour ne pas fâcher un électorat réactionnaire, ou par une sorte de nostalgie mal placée. Il y a dans les attaques contre la dictée le même mélange de bêtise et de lâcheté que pour le redoublement.

Continuer la lecture

Scatologie et exotisme

J’ouvre encore une fois l’album souvenir. Voici un petit article que j’ai écrit pour Sanqualis, quand je dirigeais un centre d’alphabétisation à Djibouti.

 

Comment faire caca, voilà bien un sujet étonnant pour une formation pédagogique à destination des directeurs d’école.

Et pourtant, quand on en sait les raisons, ça ne donne pas envie de rire. Il y a quelque temps, USAID a lancé un programme assez important pour améliorer les conditions sanitaires dans les écoles djiboutiennes en construisant des toilettes. Personne n’avait imaginé que leur utilisation pût poser quelque difficulté que ce fût. Mais voilà, en effectuant une petite visite de contrôle, les organisateurs du programme ont constaté que ces toilettes toutes neuves étaient insalubres et donc sous-utilisées. Que s’est-il donc passé ?

Je vous le donne en mille.

Continuer la lecture